top of page

Robe de dentelle sous ciel d'orage



Qui aurait cru ? Je viens seulement de terminer une robe de mariée pour une cliente, en annonçant une énième fois qu'on ne m'y reprendrait plus que me voilà parti dans un nouveau projet tout en dentelle et en perles.

En même temps quand j'ai vu passer ce tissu dans la sélection Minerva.com de ce mois j'ai eu un coup de cœur! Ce joli tulle brodé est parsemé de perles de verre et de sequins dont les deux bords sont festonnés. En doublure il me restait des chutes de différents projets. Les couleurs étaient assez similaires et avec le tulle par dessus je trouve qu'on ne voit pas la différence.



Je ne savais pas vraiment quel modèle de robe j'allais coudre à la réception du tissu, mais cela faisait un moment que je collectionnais les photos de modèles deux pièces sur mon Pinterest. C'est une tendance que l'on voit émerger de plus en plus dans les mariages styles bohème/champêtre inspiré des saris indiens et à laquelle j'avais bien envie de m'adonner.


J'avais, dans mes cartons à dessin, un patron de blouse indienne avec des pinces princesses et une ouverture dans le dos, parfait pour réaliser ce modèle. J'ai essayé de vous le retrouver sur internet mais le lien est rompu, je ne peux vous proposer que le visuel à suivre. Pour le bas vous connaissez mon amour pour la robe Magnolia de chez Deer & Doe, je me suis donc servi de ce patron que j'ai coupé à la taille. J'ai rajouté une bande de tissu en soie pour la ceinture. Avec du recul je pense que le top aurait pu être rallongé devant et que les fentes de la jupe n'étaient pas nécessaires. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais on se retrouve avec une robe très chargée, ce qui lui fait perdre de l'élégance.





Pour ce qui est de la couture je dois vous avouer que j'y ai laissé deux aiguilles ! Comme pour des tissus à sequins il est conseillé de bien enlever les perles et paillettes sur le passage du pied presseur et de l'aiguille. C'est un travail fastidieux mais indispensable.

La jupe s'est construite dans ma tête assez facilement. J'ai cousu la doublure et la partie dentelle séparément en veillant à laisser une ouverture pour la fermeture (hum.. sur la partie tulle j'ai du découdre patiemment un côté que j'avais assemblé sans y penser...) puis j'ai pris en sandwich les deux jupes dans un rectangle de soie rigidifié par de la vlieseline avant de poser une fermeture invisible et un nœud (pas forcément nécessaire non plus celui-là).


Le top a demandé plus de réflexion. Je voulais avoir un bord festonné sur le bas et du coup je ne pouvais pas coudre directement mes pièces de dentelle sur ma doublure. J'ai donc fait un haut indépendant en soie et un autre en dentelle (C'est à ce moment que j'ai réalisé que je n'aurais pas assez de tissu pour rajouter les manches initialement prévues.).

Pour assembler les deux ensemble j'ai replié la valeur de couture du top en dentelle sur la doublure et j'ai fait une surpiqure le long du col et des emmanchures.



Au final ce ne sera pas ma robe préférée, mais ça à été un bon entrainement à la couture de tissus un peu complexe. Je vais la garder dans mon placard pour la faire essayer à de futures mariées en recherche d'inspiration !

N'hésitez pas à me raconter votre expérience, si un tissu vous a paru compliqué, ou si vous avez réalisé votre robe de mariée vous même, je serais ravie d'en discuter avec vous !


Prochain article je vous parlerais maillot de bain,

A très vite !





Comentarios